BOL D’AIR JACQUIER

Origines de ces dérivés terpéniques:

cette substance naturelle est obtenue par distillation des térébenthines qui s’écoulent des blessures naturelles ou artificielles de divers confères, on distingue:

     la térébenthine de Bordeaux des pins des Landes.

     la térébenthine d’Alsace avec les sapins.

     la térébenthine de Venise avec le mélèze.

 L’essence de térébenthine officinale utilisée pour le « Bol d’Air Jacquier » est retirée par distillatlion de l’oléorésine de la variété pinus pinaster qui pousse sur toute la côte Atlantique depuis les Landes françaises jusqu’au sud du Portugal.

C’est une variété riche en pinènes et dépourvue des composants terpéniques de type a-3 carène. Elle provient des pins des Landes ou de pins portugais.

L’essence de térébenthine peut-elle être toxique?

Certains d’entre vous pourront être effrayés à l’idée d’inhaler des produits provenant de l’essence de térébenthine. Celle-ci était couramment utilisée comme solvant en peinture, menuiserie et imprimerie; aujourd’hui elle est remplacée par d’autres solvants: white-spirit improprement appelé « térébenthine minérale », solvant naphta, etc.

En fait ces térébenthines sont « chimiquées » et proviennent d’espèces particulières de pins: pinus sylvestris (Russie, Suède, Finlande…), pinus longifolia (Inde). Elles sont riches en d-3 carènes donc allergisantes et très nocives pour la santé.

L’oléorésine utilisée dans le Bol d’Air Jacquier est un tout autre produit. Elle est chémotypée, c’est à dire définie précisément au plan botanique mais aussi au plan biochimique. Sa production est faite de façon traditionnelle:

  • par gemmage (récolte de la résine appelée aussi gemme) sans adjonction de produit chimique tel que l’acide sulfurique dans la plaie de l’arbre,
  • par hydrodistillation (distillation à vapeur d’eau) dans le respect et la conservation des propriétés de cette essence,
  • en conformité avec le label « bio Ecocert.

« Bien que le produit utilisé s’apparente à une huile essentielle, le Bol d’Air Jacquier n’est en rien comparable avec un dif

21 jours pour retrouver la santé

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *