LES REINES DES INFUSIONS

  1. INFUSIONLa mélisse

La mélisse est la plante la plus recommandée pour lutter contre les bourdonnements d’oreilles, en raison de ses vertus antispasmodiques, connues depuis longtemps. Elle entre d’ailleurs dans la composition de boissons célèbres tant par leurs qualités curatrices que pour leur parfum délicieux.

Vous avez sans aucun doute entendu parler et avez même peut-être goûté les charmes de la très renommée Eau de Mélisse des Carmes, de la Chartreuse ou de la Bénédictine. On utilise les fleurs et les tiges séchées de la mélisse et vous pourrez la déguster en infusion et apprécier son goût délicat et parfumé.

Infusion : laissez infuser 10 minutes une petite cuillerée à café de mélisse pour une tasse d’eau bouillante. Filtrez et buvez 3 tasses par jour, après les repas.

Gélules : si vous n’aimez pas les infusions, vous trouverez la mélisse sous forme de gélules vendues en pharmacie. La posologie conseillée est de 2 gélules midi et soir, avec un verre d’eau, à la fin des repas.

  1. La ballotte

Fleur très prisée des abeilles, son odeur fétide n’est guère appréciée des humains et nous avons oublié ses vertus autrefois davantage appréciées et utilisées qu’à notre époque. Pourtant c’est une excellente plante contre les acouphènes grâce à ses principes calmants et antispasmodiques.

On utilise ses sommités fleuries séchées en infusion mais pour de nombreuses personnes son goût s’avère aussi déplaisant que son odeur. Vous parviendrez plus facilement à la boire en mélange avec la mélisse et vous sucrerez avantageusement cette boisson avec du miel.

Infusion : versez ¼ de litre d’eau bouillante sur 12 à 15 g de ballotte et de mélisse mélangées. Laissez infuser 10 minutes et buvez 2 à 3 tasses par jour.

Gélules : elles permettent d’éviter le goût particulier de la ballotte. Vendues en pharmacie, vous en prendrez 2 gélules avant le dîner et 3 avant le coucher, avec un grand verre d’eau, pour oublier vos acouphènes à l’endormissement et profiter des effets sédatifs de cette plante.

  1. Le calament

Connu depuis le Moyen Âge comme traitement contre les bourdonnements d’oreille, son odeur, son goût et même son apparence rappellent la menthe et en font une infusion très agréable à consommer tout en possédant les mérites d’être un antispasmodique très utile contre les acouphènes. Ce sont les fleurs et les tiges séchées du calament que l’on prépare en infusion.

Infusion : versez ¼ de litre d’eau bouillante sur 12 à 15 g de calament. Laissez infuser 10 minutes et buvez une tasse après les repas.

Pour un très bon résultat contre les bourdonnements d’oreilles et une infusion à la saveur agréable vous pouvez mélanger à parts égales la mélisse, la ballote et le calament, sucrer avec un peu de miel et boire 2 à 3 tasses par jour après les repas.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *