DANS QUELS CAS UTILISER L’ACUPRESSION? (1)

Les applications de l’acupression sont nombreuses, car toutes les sphères de l’être peuvent en bénéficier: physique, émotionnel, mental.

Gestion du stress

Du point de vue occidental, l’acupression travaille directement sur le système nerveux autonome, ce qui a pour effet de calmer les tensions nerveuses et d’accroître la résistance au stress. En stimulant la circulation du sang et de la lymphe dans le corps, l’acupression régule le tonus musculaire et les fonctions des organes internes.

Les bienfaits de l’acupression incluent la relaxation du corps, et les effets positifs de celle-ci sur l’esprit. Lorsque la tension disparaît, on se sent mieux non seulement physiquement, mais également émotionnellement et mentalement. Lorsque le corps se relâche, l’esprit se relâche aussi, et atteint un autre état de conscience. Cette expansion de la conscience amène clarté mentale et bien-être physique, réduisant ainsi la frontière entre corps et esprit.

Un suivi régulier permet donc de réduire la sensibilité au stress, et de faire disparaître petit à petit les symptômes d’un stress trop important (voir « Dysfonctionnements »).

Dysfonctionnements physiques et psychologiques

Parce qu’elle stimule les capacités naturelles d’autoguérison du corps, l’acupression aide à réguler des dysfonctionnements dans de nombreuses sphères.

On peut citer :

  • Anxiété
  • Arthrose
  • Crampes, spasmes
  • Déprime
  • Dérèglements alimentaires
  • Douleurs (tête, dents)
  • Fatigue, épuisement
  • Fragilités gastriques
  • Hyperactivité
  • Insomnie
  • Irrégularités du cycle menstruel
  • Jambes lourdes
  • Mal de dos
  • Nervosité
  • Perte de confiance
  • Sinusite
  • Stress
  • Tensions musculaires

Par ailleurs, en facilitant et renforçant le flux d’énergie vitale, l’acupression tend à renforcer le système immunitaire.

Bien que l’acupression ne soit pas un substitut des traitements médicaux, c’est un soin complémentaire approprié à de nombreux cas. Cette technique peut par exemple accélérer la cicatrisation d’un os fracturé après sa remise en place. Elle peut aider un patient en traitement lourd (ex. : chimiothérapie, radiothérapie) à supporter les effets secondaires de tels traitements (douleur, anxiété, nausée).

De la même façon, l’acupression est un complément efficace à l’ostéopathie. En aidant à détendre les muscles, elle aide aux remises en place et ajustements, et augmente la durée des résultats. De fait, ces deux thérapies étaient pratiquées conjointement en Chine ancienne.

 

365 jours pour votre santé

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *